En septembre 2020, nous rouvrons les permanences du café-librairie du mercredi au samedi de 15 à 20h

Comme les autres activités publiques de la Parole errante, celle de la librairie était suspendue depuis le 16 mars.

Après deux mois de confinement, nous ne savons pas encore exactement comment se passeront les prochaines semaines. De bien des façons, nous n’imaginons pas reprendre « comme avant », avec les mêmes horaires et jours d’ouverture. Et ce d’autant que nous venons de repousser au moins jusque septembre toute réouverture de la Grande salle de la Parole errante.

Néanmoins, maintenir un activité sociale, des possibilités de croisements et de rencontres, et permettre un accès aux livres et leur circulation nous semblent aussi quelque chose d’important dans la nouvelle période qui s’ouvre.
Pour le moment, deux permanences auront donc lieu les mercredi et samedi, de 15h à 18h. Si vous voulez passer prendre un livre, bienvenus! On ne sera que deux firkassien.nes à l’intérieur, avec des masques et du savon, et une seule personne entrera dans la librairie à la fois. Du gel hydro-alcoolique, ainsi que des masques (pour ceux qui n’en n’ont pas déjà) seront disponibles à l’entrée.

Ceux qui nous gouvernent multiplient les annonces, simulent leur engagement en faveur du soin plus qu’ils ne le pratiquent. Il paraît à ce titre complètement absurde de rouvrir les écoles, ou de reprendre tous et toutes le métro comme s’il était possible d’y maintenir en grand nombre une distance suffisante.

Il nous semble surtout difficile d’accepter le déconfinement s’il ne permet que d’aller travailler, dans des conditions souvent difficiles, et de pouvoir acheter des biens de consommations sans que rien d’autre ne soit possible. Le confinement a été parfaitement brutal faute de moyens pour nous soigner. Si on nous a confiné, c’était faute de places en hôpital, faute de respirateurs artificiels, faute de soins ! Quand les moyens ne sont débloqués que pour sauver l’économie, il faut continuer à affirmer que « demain reste annulé », et que c’est dès aujourd’hui que nous devons reconstruire autrement la vie commune.

 

Fermés pendant l’été, nous ouvrons de nouveau samedi 7 septembre à 15h!

 

 

 

Prochains événements :


Le café-librairie Michèle Firk est une librairie et un café.

Ouvert depuis le printemps 2012, on peut s’y asseoir pour lire un roman, un essai, une BD ou une revue critique, en buvant un café ou un jus de fruit.

On y trouve des tracts et des informations sur les luttes en cours ou les initiatives à venir. On peut s’attarder sur une collection de fanzines et de brochures, acheter ou consulter des livres neufs ou d’occasion.